Crise COVID-19 : NON au tri des patients sur base du handicap !

Date : mardi 03 novembre 2020
Le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées – dont l’ASPH est membre- a adressé au Premier ministre, au Ministre de la Santé à la ministre chargée aux personnes handicapées, à la Présidente du Comité bioéthique, un courrier dans lequel il rappelle que le handicap n’est pas une maladie qui pourrait justifier que la personne ne soit pas acceptée dans un lit de soins intensifs ! Il rappelle aussi que la personne en situation de handicap doit être entendue dans son choix de vie, comme tous les autres citoyens.
DESIGN BY JOOL / DEV BY ANTWORKS